Le blog de Fée Nature
Des loups et des hommes

Publié le 10/01/2013 à 09h16 - Faune des montagnes

Au tout début, il est peu probable que le loup et l’homme aient eu des relations conflictuelles. Les Indiens des Prairies d’Amérique du Nord partageaient leur territoires de chasse avec les loups et respectaient l’adresse et la force de ces compagnons prédateurs. Les Inuit partageaient leur terre avec eux et chassaient le même gibier. Les conflits sont apparus quand les hommes ont commencé à produire leur propre nourriture au lieu de chasser les animaux et de récolter des plantes sauvages. Les loups ont continué à chasser comme avant, mais ils ne trouvaient plus de gibier aussi facilement puisque les humains avaient domestiqué les animaux sauvages, les moutons et le bétail pour leurs propres besoins. Ils ont donc pensé que le loup était un dangereux prédateur. Il y a environ 12 000 ans, les humains sont passés d’un système de chasse et de cueillette à un système de culture et d’élevage, et depuis lors il y a eu des conflits entre le loup et l’homme. 

Au début du XVIe siècle, les chasses organisées, les fosses et autres pièges inventés par l’homme avaient complètement chassé les loups d’Angleterre. L’Ecosse s’est débarrassée de son dernier loup vers le milieu du XVIIIe siècle. Il fut également exterminé dans d’autres pays d’Europe, et dans l’ouest des Etats-Unis, on estime à environ 1 ou 2 millions le nombre de loups tués au cours de la dernière moitié du XIXe siècle.

Au cours des deux siècles derniers, les gens ont migré vers de nouveaux territoires. Les loups ont besoin d’espace et de beaucoup de nourriture pour se développer. Les espaces sauvages ont été conquis, et les loups se sont raréfiés. Les idées fausses ont développé des sentiments de haine et des lois ont été votées partout dans le monde pour tenter de se débarrasser des loups.

 

Disparu de France peu avant 1940, après avoir fait l’objet de campagnes d’éradication, le loup est revenu au début des années 90. Tout simplement, en traversant les Alpes depuis l’Italie, en provenance de la chaîne des Apennins qu’il n’a jamais désertée. Le retour de Canis lupus a été officiellement enregistré en 1992 dans le parc du Mercantour (Alpes-Maritimes) et dans les Hautes-Alpes.

 

Le territoire occupé par les loups a augmenté d’environ 25 % par an en moyenne depuis 1992. En dehors du Massif alpin, des loups sont détectés :

 

- dans le Massif central depuis 1997,

- dans les Pyrénées-Orientales depuis 1999,

- en Lozère depuis 2006,

- dans le Gard et l’Aveyron depuis 2007

- dans le Cantal depuis en 2008.

On compte 150 individus environ en France, soit 16 meutes et 25 zones d’occupation permanente. 

 

 

Tag : Loup, montagnes, Pyrénées, sauvages

Ajouter un commentaire
Prénom
Commentaires
Création site web Angers WEB-SYSTEME | Tous droits réservés 1999-2018